AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel L
Invité



MessageSujet: L'autre...   Ven 21 Avr - 18:27





Je le regardai faire. Il écoutait beaucoup. Il regardait beaucoup. Je tentais de déceler sur ses traits la moindre expression d’une trace d’émotion. Rien. Une impassibilité inébranlable.
Mais son regard, pourtant, exprimait du feu. Un amour vivant qui diffusait autour de lui.
Il s’approcha de celui qui paraissait le plus malheureux. Celui-ci, terne, accablé, inondait de tristesse et de désespoir toute tentative d’approche. Il s’arrêta face à lui.

Tout ce que l’on dit dans le silence d’un regard n’est pas pollué par les bruits intempestifs.
Le langage verbal, disait madame T. , ne représente que dix pour cent de la communication.
Le reste ? La gestuelle, les expressions du visage et tout ce qui fait cela de la manière d’être. Il n’est qu’à observer.
De fait, il ne baissait pas les yeux parce qu’il y avait trop de choses à regarder. Et l’autre finit par relever son regard, aussi, et à l’ajuster lentement dans celui déjà là. Que les mots ne sont point utiles ; ils le demeurent seulement pour témoigner.
Oh ! bien sûr, pendant ce temps le monde continuait de tourner, et les étoiles et tout ce qui va avec, jusqu’à des infinis où nos problèmes deviennent ridiculement minuscules…
Bien sûr, on peut se faire péter la gueule avec des jouets subversifs à faire des nuits où le jour ne revient plus. On pouvait se flageller le cœur d’une émotion fatale, faire monter la pression au point d’anévrismes ; rien n’était fait pour tenir ni pour durer.
N’empêche, l’autre il est reparti sans rien dire mais je savais qu’il n’était plus le même.
Toute la réalité tient dans la conscience, disait monsieur H., et il savait bien de quoi il parlait puisqu’il le montrait par son exemple.
Il parlait de la pluie tout autant que du soleil. De la misère et des fortunes véritables. De la joie et de la peine. De la vie et de la mort. Du bonheur et du malheur. De la haine et de l’amour. Il parlait comme le vent selon l’endroit qu’il passe.
La musique est un discours inépuisable…


Revenir en haut Aller en bas
Marie
Invité



MessageSujet: L'autre...   Dim 23 Avr - 0:54

La musique est un discours inépuisable, certainement comme les mots et les maux study
Revenir en haut Aller en bas
Michel L
Invité



MessageSujet: Re: L'autre...   Mar 2 Mai - 22:56

les mots et les maux ...
Un peu galvaudé, quand même, non? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'autre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» Réserve de figurines (zombies, squelettes, ou autre..)
» Bourgeon Naissant?? les autre nom c'est quoi
» Autre temps, autre moeurs...
» question/ un "autre" decodeur sur le reseau Naxoo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Mespoemes.net :: Vos poèmes :: Textes/Lettres/Nouvelles-
Sauter vers: