AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'histoire d'une plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fetide
Invité



MessageSujet: L'histoire d'une plume   Lun 20 Mar - 20:51

L'histoire d'une plume,

En y réfléchissant bien, on peut remarquer que les poèmes écris par le coeur de ma
Maîtresse sont tous venus après qu'elle ait souffert à cause de lui. Oui, je dis ma
Maîtresse car moi, je ne suis qu'une plume, une plume noire que l'on trempe dans l'encre
bleue outremer, pour écrire, sur du papier blanc, les pensées les plus intimes, des
souffrantes comme ma Maîtresse. Donc, comme je le disais...enfin, comme elle l'écrivait,
tout l'amour, toute la haine, toute la joie (oui...parfois il y en a...parfois), toute la tristesse,
tous les sentiments en somme...tout...tout est venu après lui...Après que son coeur se
soit, en mille morceaux, déchiré. Il n'en restait déjà plus grand chose, mais il a fallu qu'il
arrache, de ses mains, le seul membre encore vivant chez elle. Le seul encore chaud, le
seul encore vivant! Il ne reste plus rien à ma Maîtresse à présent. Enfin si, l'espoir, l'espoir
de retrouver celui qui lui a brisé le coeur et de retrouver les morceaux...de tout
recommencer...de tout lui pardonner. J'aimerais, comme tout le monde, pouvoir lui crier
qu'elle est naïve...peut-être qu'elle m'écouterait, mais je ne suis qu'une simple plume...
Nous sommes les mêmes...on nous manipule avec une telle simplicité...
Moi, je pense qu'elle ne devrait pas lui pardonner, mais elle, elle pense que si. Je voudrais
lui dire ça, mais, je ne suis qu'une plume...et je ne peux pas parler...
Voyez...comme on la manipule...elle pose sa main sur moi, et je la guide...elle m'offre ses
pensées, et je les retranscrits...elle me donne ses émotions, et je les écrits...elle m'ouvre
son âme, et je dessine les contours de ses lettres...Nous formons un tout en fait...elle,
libre, amoureuse, pouvant ressentir, pleurer, aimer, sourire, courir...et moi, attachée,
enfermée, dénuée de sentiments, dénuée de coeur...
Pourtant, parfois, quand elle pleure, et que les larmes effacent l'encre que je viens de
délicatement poser sur la feuille, j'ai l'impression d'être plus qu'une simple plume...J'ai
parfois l'impression d'être vivante, et que c'est elle, qui est à ma place...
Son coeur me raconte de bien tristes choses aujourd'hui...et ce depuis quelques jours
déjà...Il me raconte qu'elle pleure, toute la journée, et toute la nuit, elle pleure...elle pense
à lui, elle repense à toute cette histoire, et elle aimerait ne plus vivre, pour ne plus l'aimer...
Son âme, elle, me raconte des choses bien plus tristes...Elle me dit qu'il n'y a plus rien en
elle, plus rien d'autre que le vide de son départ, rien d'autre que le néant qu'il a laissé en
partant...
J'ai aussi, souvent, l'impression d'être pour elle, une manière d'oublier...Elle s'invente un
monde merveilleux, avec des anges, des nuages d'or, des pluies roses, de la neige
argentée, et des rêves doux...Et lorsqu'elle se sent prête, elle me sort de ma boite en
vermeil, et me voilà partie pour la grande valse quotidienne...
J'aime ce moment où, couchée dans ma boite, entre les deux couches de velours noir,
j'aperçois la lumière de sa chambre parvenir jusqu'à moi, et puis après, je sens ses petits
doigts m'attraper, elle me soulève, et me trempe le nez dans l'encre bleue, me pose
doucement sur le papier...Et je m'envole, j'écris, je trace, je fais des ronds, des traits, des
points...les lettres se suivent, les mots s'enchaînent, les phrases se superposent, rien ne
m'arrête lorsque son coeur est en moi...
Le bonheur éphémère de ces instants...je crains après, le moment où, désespérée, elle
me repose, dans ma boite, et ferme le couvercle rouge...
Je ne suis peut-être qu'une plume...sans sentiments, sans rien d'humain...Mais pourtant je
vis, à travers son coeur, je ressens une joie intense quand je vole sur la feuille de papier, je
ressens la tristesse de son coeur lorsqu'elle me remet dans ma boite en vermeil...

Je ne suis finalement qu'une plume...
Sans sentiments
Sans rien d'humain
Mais pourtant
Je vis
A travers son coeur
Je vis
Pour qu'elle puisse
Aujourd'hui et demain
Continuer à faire rêver
Avec ses poésies
Continuer à l'aimer
Continuer à vivre pour lui
Continuer à respirer pour lui
Continuer à être...juste pour lui...

Je ne suis peut-être qu'une simple plume dans une boite en vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'une plume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Läckberg, Camilla] E. Falck & P. Hedström - Tome 5: L'enfant Allemand
» Question d'histoire : Les compagnons.
» Delphine de Vigan, une plume sensible
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Mespoemes.net :: Vos poèmes :: Textes/Lettres/Nouvelles-
Sauter vers: